mardi 18 décembre 2012

PREMARIN = MARTYR des JUMENTS et DANGER humain !


Le Prémarin est un médicament pour soulager les femmes des symptômes de la ménopause, fait avec de l'urine de juments enceintes aux USA et au Canada et distribué partout dans le monde.

Il existe des dérivés ayant la même composition, et il provoque chez la femme en effet secondaire : démence, 
maladie d' Alzheimer, embolie pulmonaire, attaques cardiaque, cancer du sein et des ovaires.

Beaucoup plus de détails ici :
http://www.ass-ahimsa.net/premarine.html

http://anima.vip-blog.com/vip/article/4473425,Le-scandale-du-Pr%C3%A9marin-et-les-dangers-du-Pr%C3%A9marin.html

http://www.radio-canada.ca/regions/colombie-britannique/2011/08/05/003-recours-collectif-premarin-premplus.shtml

Il existe des médicaments fiable uniquement de synthèse , purement végétal sans souffrance derrière, demandez a votre médecin !!!!


Venons en aux faits : Le martyr des juments !!! 
elles sont 75 000 réparties dans des fermes appelée PMU ( Pregnant Mare Urine) principalement au canada et nord usa.

Pendant 6 à 7 mois des 11 mois de gestation, les juments sont "coincées" dans des stalles exiguës, leur urètre relié à un tube qui entraîne directement leur urine dans un conteneur en plastic situé devant la stalle. Ces conteneurs sont vidés quand ils sont pleins et leur précieux contenu envoyé à l´usine. Les conditions de détention de ces juments sont effrayantes. Non seulement les tuyaux qui les relient aux containers risquent de provoquer des infections de l´urètre mais blessent aussi par frottement la peau sensible de la partie intérieure de leurs jambes. L´attirail leur rend le décubitus (couché de tout son long) impossible et le couché simple difficile. De plus, afin de produire une urine la plus concentrée possible, les juments ne reçoivent que de très petites quantités d´eau jusqu´à 18 fois par jour. Elles attendent l´eau avec impatience et le fait d´être abreuvées aussi souvent mais jamais suffisamment provoque chez ces chevaux un état de stress quasi permanent. La plupart sont confinées dans leur stalle pendant 7 mois et ne bénéficient d´aucun exercice. (Alors que, rappelons le, le cheval à l´état sauvage, est un animal qui se déplace pendant plus de la moitié du temps). Inutile de dire qu´aucun de ces chevaux ne bénéficie des soins de routine indispensables, vermifuges, vaccins, soins de pieds etc... on oublie. Résultat : une espérance de vie limitée, des problèmes fréquents au niveau du foie et des reins etc.
Les juments les plus "productives" vivent ainsi un calvaire de 10 à 15 ans, celles qui ont des problèmes de santé trop importants ou qui ne sont pas pleines sont envoyées à la boucherie, de même que les étalons, utilisés pour la reproduction, quand ils ne sont plus assez performants.
On peut compter qu´un quart des chevaux des fermes de production doit être remplacé chaque année.
N´oublions pas que toutes ces juments sont pleines et quand arrive la date présumée de la mise bas, elles sont lâchées sans ménagement en prairie. Les poulains naissent à l´extérieur, dans des prairies mal entretenues et beaucoup d´entre eux meurent quelques jours après leur naissance. Dès que possible la jument est à nouveau saillie et retourne dans sa stalle pour un nouveau cycle de production.
Les poulains eux, sont sevrés à l´âge de 2-3 mois (alors que la plupart des poulains élevés dans des conditions convenables restent avec leur mère au moins 6 mois) et vendus par lots à des bouchers. Chargés pêle-mêle (et de façon "musclée") dans des camions au milieu de chevaux adultes ils arrivent souvent blessés et épuisés aux abattoirs où s´achève leur courte vie.
Dans les fermes de production l´amour du cheval est un terme inconnu, tout animal qui ne satisfait pas aux normes de production est immédiatement écarté (envoyé à l´abattoir ou abattu sur place), pas de pitié, même pas de soins décents, le cheval y est traité comme une machine, ni plus, ni moins. 


En 1999, une lueur d´espoir à l´horizon de cette misère. Le CENESTIN, produit hormonal élaboré uniquement à base de plantes a enfin été autorisé sur le marché par la FDA. Seule ombre au tableau, il n´est pas reconnu officiellement comme équivalent du Prémarin et de nombreux médecins prescrivent encore celui-ci par méconnaissance ou indifférence. 


Ce qu´il nous reste à faire : informer le public et les médecins des conditions de fabrication du Prémarin afin qu´il disparaisse à jamais des pharmacies.
Source: Equine Advocates 
http://www.protection-des-animaux.org/fiche.php?id=36

Des détails la aussi :

http://mili-terre.com/article/24/946/premarin-une-prescription-pour-la-cruaute-mais-aus.htm

http://www.galoway.com/la_passion_du_cheval/le_cheval_de_a_a_web/cheval_en_detresse/le_premarin.htm



http://nosamislesanimos.canalblog.com/archives/2005/06/01/540630.html












Boycottez le prémarin et tous ses derivés !!!!! 




Aucun commentaire: